Catégories
Actualités culturelles

Notre-Dame de Paris : état d’un chantier d’État

15 avril 2019, fin de journée ensoleillée. Puis Notre-Dame de Paris s’enflamme. Les médias aussi… Le monde entier voit et reverra en boucle les images d’un symbole dont le toit part en fumée. Du sommet de la charpente, la flèche de la cathédrale finit par tomber, comme un non-retour au drame. 

Un non-retour ? Pas vraiment. Car depuis deux ans et demi, de nombreux professionnels du patrimoine et de la construction œuvrent pour rendre au monument parisien sa grandeur… ou sa hauteur ? Bonne question : doit-on reconstruire la cathédrale à l’identique ? Vrai débat, qui a assez rapidement quitté la une des médias. Qu’en est-il de Notre-Dame de Paris fin 2021 ? Je vous propose de faire le point à travers l’histoire de sa fameuse flèche.

Notre-Dame de Paris est une cathédrale située au cœur de l’Île de la Cité (4ème arrondissement de Paris). Consacrée à la Vierge Marie (ce que le nom de « Notre Dame » indique), le lieu accueille l’archevêché de Paris. Construite dans un style gothique français aux XIIème et XIIIème siècles, elle n’en n’est pas à sa première restauration : la Révolution de 1789 l’abîme beaucoup, et il faut attendre le milieu du siècle suivant pour qu’elle soit remise en bon état.

Focus sur la flèche de Notre-Dame : Une flèche est une haute tour élancée, placée au point d’intersection de la nef principale et du transept de l’édifice. Il y avait une flèche au sommet du bâtiment médiéval mais elle était bien plus modeste que la dernière, et avait la fonction spécifique de clocher. Sa fragilité la rendant dangereuse, cette tour fut démolie peu avant la Révolution française.

Après 1800 la cathédrale entière faillit subir le même sort ! Imaginez : Notre-Dame de Paris, le monument le plus visité de Paris au XXIème siècle… rasée avant 1850. Mais comment Victor Hugo aurait-il écrit son roman Notre-Dame de Paris en 1831 sans sa muse de pierre, me diriez-vous ? Tenez-vous bien, la question est à poser à l’inverse : Notre-Dame serait-elle encore debout sans le célèbre auteur ?

Victor Hugo s’est battu corps et âme pour protéger la cathédrale alors en ruines, et il gagne ! S’ensuit un concours d’artistes remporté par Eugène Viollet-le-Duc. What a name, eh ? Vous l’avez sûrement déjà entendu : il est l’un des architectes français les plus connus du XIXème siècle, et son nom est greffé à énormément de monuments à travers la France. Son dada ? Ajouter des (pas forcément) petits détails dont le style rappelle l’architecture médiévale, selon la devise suivante : “Restaurer un édifice, ce n’est pas l’entretenir, le réparer ou le refaire, c’est le rétablir dans un état complet qui peut n’avoir jamais existé à un moment donné” (Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle).

Ainsi à la question —doit-on reconstruire Notre-Dame à l’identique ?— Viollet-le-Duc répond sans hésitation en offrant un new look à la cathédrale, avec l’ajout de nombreux ornements de style gothique (XIIème – XVIème siècles) pour lequel l’architecte avait clairement un faible. L’un de ses ajouts n’est autre que la flèche tombée en 2019 ! Et oui : le bâtiment comme nous l’avons connu jusqu’au récent incendie, est bien celui ré-imaginé par un architecte du XIXème siècle.

Alors lorsqu’en 2020 la France se demande —doit-on reconstruire Notre-Dame à l’identique ? La question n’est pas nouvelle, vous l’aurez compris, mais elle devient millefeuille : à l’identique…de son premier état médiéval ou de l’état moderne ? Ou bien, comme Viollet-le-Duc, ne pourrait-on pas imaginer une nouvelle image pour la cathédrale ? 

Avant tout, l’été 2019 a vu s’enclencher une phase de sécurisation et de prévention, pour limiter les dommages à court et long termes. En parallèle le gouvernement a établi un plan de 5 ans, avec l’idée de retrouver une cathédrale complète pour l’ouverture des Jeux Olympiques de 2024, accueillis par Paris. De fait, aujourd’hui Notre-Dame est l’un des principaux symboles de la capitale, voire du pays. Preuve en est que la destruction de 2019 a reçu un soutien international spontané, doublé d’un appel à la solidarité citoyenne (politique interne jouant habilement avec l’émotion nationale).

Dans le même temps, les discussions autour du choix de restauration se sont multipliées. Le général des armées, chargé de l’effort de reconstruction, a laissé entendre sa préférence pour une alternative contemporaine, brièvement soutenue par le Président Macron. Cela a mené de nombreux·ses architectes à proposer des visions surprenantes —comme l’idée d’un toit-piscine… Du point de vue des historiens, la question de la légitimité se posait entre la version médiévale et celle de de Viollet-le-Duc. 

Cependant la cathédrale est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO… Ce qui implique un devoir de protection du monument dans son état d’origine lors de la classification (1991). La cathédrale et sa flèche doivent être reconstruites telles qu’elles étaient en 2019, débat clos. Cette décision n’a été officialisée qu’en juillet 2020. 

En mars 2021 il a été décidé d’abattre un millier de chênes centenaires en France pour reconstruire la charpente de la cathédrale, y compris la structure de la flèche. En septembre 2021, il a été annoncé que le chantier de restauration pouvait finalement commencer. Le défi revient aux nombreux artisans de talent qui s’activent déjà, et ce pour encore plusieurs années !

« On a dressé des cathédrales, Des flèches à toucher les étoiles, Dit des prières monumentales, Qu’est-ce qu’on pouvait faire de mieux ? » *

Reconstruire ?

*Le Chêne liège, Francis Cabrel (oui oui).

****

N’hésitez pas à visionner la vidéo prise par un drone de l’intérieur du chantier en septembre 2021 en cliquant ici.

Sources :

Connaissances personnelles d’une future guide conférencière  🙂

https://www.connaissancedesarts.com/monuments-patrimoine/notre-dame-paris/quelle-est-lhistoire-de-la-fleche-de-notre-dame-de-paris-11119246/

https://www.franceculture.fr/architecture/notre-dame-de-paris-les-plus-beaux-chenes-de-france-pour-la-fleche-son-socle-et-le-transept

https://notre-dame-de-paris.culture.gouv.fr/notre-dame-de-paris/fr/petite-histoire-fleche

 

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)