Catégories
Musique

Portraits d’artistes : Lianne La Havas

Se trouver et évoluer sincèrement en tant qu’artiste n’est pas simple au sein d’un monde musical dominé par les clichés et les pressions des grands labels. Pourtant Lianne La Havas a bien réussi et insiste à ce jour sur l’importance de rester fidèle à son identité artistique peu importe les implications que cela peut avoir sur ses opportunités.

La chanteuse soul démarre très tôt sa carrière en partageant ses premières compositions sur Myspace à l’âge de 19 ans. Cette initiative lui permet d’être repérée par des agences de représentation d’artistes. Elle travaille sur son écriture de chanson pendant deux ans avant d’être signée à la grande maison de disque Warner Bros. Records; ce qui est une très belle opportunité dont rêvent tous les jeunes artistes.

Cependant, elle n’est pas dénuée d’inconvénients et de doutes compromettants. En effet, Lianne avoue dans une discussion de rentrée de L’Institute of Contemporary Music Performance (ICMP), à laquelle elle a été invitée, qu’il a fallu se battre pour défendre certains de ses principes en tant qu’artiste. Avec le recul que lui apporte son temps passé au sein de l’industrie musicale, elle réalise qu’à certains moments elle s’est laissée emporter dans des compromis exigés par son label qu’elle ne tolérerait pas de nouveau. C’est seulement avec son troisième album, qu’elle considère que ce qu’elle produit la représente parfaitement et ça s’entend !

Inspirée par une discographie éclectique d’abord formée par sa mère jamaïcaine et son père grec, La Havas développe petit à petit un son soul et enchantant. Cependant, c’est lorsqu’elle découvre la guitare électrique, qu’elle trouve réellement son destin artistique. Ne se limitant plus seulement au piano, elle tire davantage du jazz pour accompagner sa voix tendrement puissante. Ce troisième album qu’elle nomme Lianne La Havas, transporte son auditeur dans un univers somptueux et sensuel. Les sonorités jazzy venues du « fingerpicking » de ses guitares électriques et de la douce rythmique de la batterie, donnent un côté unique aux titres de l’album.

©juin 2013 Lianne La Havas Festival rock de Tourcoing Jean-Marc Ballenger

« Weird fishes » : La reprise coup de coeur de l’album « Lianne La Havas »

En plus d’écrire ses propres chansons, la chanteuse reprend certains titres d’autres artistes. La reprise que je retiens notamment est celle de « Weird fishes » de Radiohead. Ce titre déjà très célèbre, suit un crescendo progressif menée par ses arpèges incessants et intenses. La Havas ralentit le rythme tout en restant fidèle au crescendo significatif. Sa voix claire mais légèrement rauque ajoute une profondeur délicieuse à la mélodie. De plus elle intensifie également la fin de la chanson en chantant les dernières paroles d’une voix forte et assurée, contrairement aux murmures concluant la version l’originale.

Se sentant enfin à l’aise dans la sincérité de ses créations musicales, Lianne La Havas entame maintenant une nouvelle ère dans sa carrière, avec son album sorti en 2020. Elle apporte une modernité au genre soul en utilisant davantage ses inspirations électriques et jazz et rappelle aux artistes en devenir que l’intégrité artistique est fondamentale pour construire une carrière épanouissante.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *