Catégories
Musique

Playlist: Meet The Supremes !

Formé de quatre jeunes filles afro-américaines issues des projects (logements sociaux) de Détroit, les Supremes sont comptées parmi les plus grandes stars des années 1960. Engagées par le label Motown en 1961, qui vient alors d’avoir son premier numéro 1 dans les charts, le groupe est formé en 1959 par Florence Ballard, Mary Wilson, Diana Ross et Betty McGlown. Cette dernière quitte le groupe en 1960 et est remplacée par Barbara Martin, qui elle aussi quitte la formation en 1962 ce qui pousse Ballard, Wilson et Ross à poursuivre à trois.

Menées par Diana Ross, leur chanteuse principale qui deviendra plus tard une star à part entière, le trio enchaîne les hits dans les charts à partir de l’été 1964 et la sortie de « Where Did Our Love Go », suivi de « Baby Love », « Come See About Me », « Stop ! In the Name Of Love » et « Back In My Arms Again », tous écrits par Hollad-Dozier-Holland. Le groupe connu à l’international est renommé Diana Ross & The Supremes par Barry Gordy, le président de Motown, en 1967. Florence Ballard est renvoyée du groupe en 1968 et remplacée par Cindy Birdsong, à cause de problèmes d’alcool.

Diana Ross quitte le groupe en 1970 pour lancer sa carrière solo. Elle est remplacée par Jean Terrell qui dirigera le groupe jusqu’en 1973. Les membres changent jusqu’au départ de Mary Wilson en 1977 qui marque la fin du groupe. Elles ont cependant eu une influence considérable sur la musique R&B et populaire. La comédie musicale Dreamgirls, sortie en 1981, reprend approximativement l’histoire du groupe.

Avant d’écouter leurs plus grands tubes, lisez ce qu’avait à en dire Richie Unterberger, journaliste musical :

« The Supremes ont été, pendant un temps, jusqu’à faire de l’ombre aux Beatles avec leur immense aura commerciale, parvenant à amener à l’affilée cinq singles à la place de numéro un. Le “révisionnisme” de certains critiques a parfois sous-évalué l’œuvre des Supremes. Indéniablement, il y avait autant de pop que de soul dans les tubes de The Supremes, certains de leurs plus grands tubes étaient un peu stéréotypés, et ces artistes sont probablement celles qui ont le mieux su infiltrer les goûts et les postes de télévision de l’Amérique moyenne. Cela ne discrédite en rien leur œuvre extraordinaire ni leur superbe musique. »

Alors écoutez ces monuments de l’histoire musicale et à bientôt pour d’autres classiques !

Playlist disponible sur le Youtube et le Spotify du Tote Bag ! Bonne écoute !

 

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)