Catégories
Musique

Playlist : 1976 In Music

1976 arrive et le disco est bien installé. Mouvement musical et culturel phare de la décennie, le disco fournit une échappatoire à de nombreuses communautés pour se lâcher et danser sur les pistes. Mais en 1976, c’est devenu mainstream !

Les Bee Gees continuent d’être un des fers de lance de ce mouvement mais la concurrence s’annonce rude. Accompagnée du célèbre producteur de disco italien Giorgio Moroder, Donna Summer obtient son premier succès avec « Love To Love You Baby » qui domine les charts et devient extrêmement populaire dans les clubs. KC And The Sunshine Band reviennent avec « (Shake, Shake, Shake) Shake Your Booty » qui résume parfaitement bien l’esprit de la période.

Outre Atlantique c’est ABBA qui mène la danse avec eux aussi une entrée dans le disco. Le désormais cultissime « Dancing Queen » devient le seul numéro 1 du groupe aux Etats-Unis avec ses airs de disco et d’europop. Mais ils n’en restent pas là : « Money, Money, Money », « Fernando », « Mamma Mia », c’est l’année d’ABBA (comme toutes les années à partir de 1976 jusqu’au début des années 80). Dans le pur disco, c’est Boney M. qui dominent la scène avec « Daddy Cool ». 

Le soft rock et la pop restent toujours un style musical influent. Après de nombreux mois de tournée, l’album blanc de Fleetwood Mac, poussé en 1976 par « Rhiannon » redonne un nouvel élan au groupe qui s’attache à enregistrer Rumours. Leurs rivaux des Grammys de l’année d’après, les Eagles, sortent en décembre 1976 Hotel California dont la notoriété est telle qu’il n’est pas utile de s’y attarder. Elton John est toujours là et demande à Kiki Dee de « Dont Go Breaking My Heart ». C’est aussi le début du succès aux Etats-Unis pour Electric Light Orchestra avec « Evil Woman » et « Livin’ Thing ».

Et pour couronner le tout, « Bohemian Rhapsody » de Queen vient cémenter le succès du groupe et leur statut iconique. Ses influences hard rock s’intègrent parfaitement dans le succès de ces groupes dans les charts. « Dream On » d’Aerosmith, sorti originellement en 1973, arrive en sixième position des charts en 1976 et Nazareth sortent une cover de « Love Hurts » des Everly Brothers qui elle aussi obtient un grand succès. 1976 est aussi l’année où Frampton Comes Alive! Après plusieurs années de succès minimal, Peter Frampton sort un album live qui bat tous les records de vente pour les albums de ce genre. Pendant ce temps au sud de Londres, le chaos s’ensuit après qu’un cochon gonflable géant utilisé par Pink Floyd pour la couverture d’Animals s’échappe. 

Au niveau de la soul, on ne doit pas oublier le succès de Diana Ross avec « Theme From Mahogany » mais surtout « The Rubberband Man » des Spinners, devenue célèbre pour beaucoup dans le film Avengers : Infinity War. Pour terminer, on doit mentionner deux chansons célèbres : Eric Carmen décide qu’il ne veut plus vivre « All By [Him]self » et les membres Starland Vocal Band prouve que sous leurs airs d’enfants modèles, ils sont en vérité quite nasty

Playlist disponible sur le Youtube et le Spotify du Tote Bag !

 

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)