Catégories
Culture & ArtsDesign

Le design ??

« Wahou ton nouveau stylo fait vraiment design ! »

Et en vrai le, design qu’est ce que c’est ?

Si on se réfère à l’étymologie du mot, « design » provient du latin « designare » qui signifie notamment marquer, dessiner, tracer ou encore indiquer, montrer, ordonner, arranger, disposer. Or ce dernier fait l’objet d’un emploi abusif et stigmatisant. « C’est design » ou « ça fait design » laisse entendre qu’il ne renvoie qu’à une dimension esthétique d’apparence et de tendance appliquée aux domaines de l’automobile, du mobilier, de l’électroménager, etc.

Le design fait partie du domaine des arts appliqués. La vocation première de cette discipline est de faciliter, améliorer, réinventer le quotidien en répondant à des besoins, des demandes. Il y a de nombreux types de design : design d’espace, design de produit, design de vêtement, design graphique etc,… c’est donc une large notion qui n’est pas toujours connue du grand public.

Mais quelle différence entre art plastique et art appliqué ?

L’art appliqué est un domaine de création dans lequel le créateur répond à un besoin, une demande, émise par un commanditaire. Bien qu’exprimant sa personnalité au travers de ses créations, le designer a pour vocation première de s’adapter et de créer par rapport à sa cible, à l’utilisateur qui sera désigné. Il travaille souvent pour un commanditaire (celui qui commande la production).

L’artiste plasticien lui, exprime par ses oeuvres, sa personnalité, ses sentiments personnels. L’oeuvre exprime son lui intérieur par le volume, la 2D, etc (par exemple la sculpture, la peinture, le dessin etc.).

L’une des principales divergences concrètes : le dessin pour le designer n’est pas une fin en soit. Il permet de communiquer ses intentions à ses collaborateurs et doit être en premier lieu expressif.

De plus en plus, la frontière entre art plastique et art appliqué s’affine. La visée de chaque domaine reste intacte mais la fusion entre les deux semble engager une évolution.

De manière générale, le designer travail en équipe. Selon le type de design et la visée du projet, une équipe peut être composée de spécialistes dans le domaine du design mais également dans toute autre spécialité indirectement liée au design (domaine social, écologique, psychologique etc.).

À sa juste valeur et si l’on essaye de comprendre son véritable sens, le design est aussi bien esthétique que fonctionnel. Provenant de Grande-Bretagne, ce terme se rapproche en français des mots « dessiner » et « designer ». Cela suggère donc que le design retranscrit une idée par le dessin pour ensuite la concrétiser et arriver à une finalité (= un objet/une création). Une finalité n’est pas « design » si elle ne répond pas à des besoins. Le design se doit d’allier et d’harmoniser la forme et le fond. Il peut ( doit ) y ajouter une dimension éthique, politique, culturelle, etc. pour que la finalité entre en cohérence avec notre époque. Une création fonctionne lorsqu’elle se situe dans le temps. Elle ne sera donc pas « design » si elle est trop futuriste ou “dépassée“.

Histoire

Pour mieux comprendre historiquement parlant ce qu’est le design, on pourraît remonter jusqu’à la préhistoire lorsque l’homme de cro-magon créa son premier silex répondant à ses propres besoins (plus fonctionnels qu’esthétiques).

La vue du Crystral Palace à Hyde Park par le Nord en 1851 (photo extraite d’une vidéo ytb: https://www.youtube.com/watch?v=iT5rH7GQcA4)

L’Exposition Universelle de 1851 : le design connaît une expansion mondiale notamment grâce à la révolution industrielle (Royaume-Uni, 1770-1830, puis en parallèle dans d’autres pays). On crée à foison et de manière dérisoire, c’est le début de l’industrialisation. Les objets sont à bas coût et avec un semblant de luxe qui attire les consommateurs. Mais face à ce géant, des artisans résistent et mettent en avant leur savoir-faire qui pour eux est la seule façon de mettre en valeur un objet.

Par la suite, le design suivra divers courants qui se disputent ces valeurs. Suivant les mouvements, le design ne cessera d’évoluer prônant différentes dimensions tels que le côté fonctionnel (Bauhaus de 1919 à 1932) ou esthétique (Streamline, 1930’s), le côté industriel (Deutscher Werkbund, 1907) ou artisanal (Art and Craft, 1860’s), l’aspect ludique (Memphis, 1980’) ou radical (Bauhaus de 1919 à 1932), etc. Chaque mouvement a ses précurseurs, impliqués dans des valeurs diverses, alimentant le mouvement dans lequel ils se situent.

Et aujourd’hui ?

Le capitalisme de notre société situe le design dans une position difficile. Les designers doivent faire des partis-pris entre un objet « beau » à succès commercial ou un objet purement fonctionnel qui ne séduira peut-être pas les clients. Car oui, le design (surtout aujourd’hui) doit séduire. Beaucoup conservent une volonté contradictoire de réaliser du profit et de produire en millions tout en préservant l’environnement et une consommation plus saine. Or, des créateurs peuvent jouer de ces notions et basculer dans le green washing qui n’est qu’une illusion écologique sans réel fond et impact. L’enjeu du designer ne réside donc pas uniquement dans la finalité du produit mais aussi dans le processus de fabrication qui est tout aussi important (ex: éco- conception). Le processus peut confirmer et souligner une dimension et/ou un engagement. Il doit combiner les contraintes actuelles et les attentes de demain.

Voir aussi : Les 10 principes d’un « bon design » par Dieter Rams en 1970.

Pour conclure, nous pouvons voir le design suit une trame logique et progressive. Il part d’une idée immatérielle ayant pour ambition de répondre à des besoins et qui se concrétisera ensuite tout en ayant en premier une dimension fonctionnelle au service d’une dimension esthétique, éthique, culturelle, politique, etc. Sans oublier qu’un projet de design est guidé par un cahier des charges (cahier répertoriant des contraintes pour la création d’un objet) et qu’il répond à des besoins !

Sinon, « c’est pas design » …

***

Bibliographie :

– Guillaume.V,Heilbrunn.B,Peyricot.O,L’abcdairedudesign,paruen 2003, édition Flammarion.

– https://eduscol.education.fr/sti/sites/eduscol.education.fr.sti/files/ ressources/techniques/5460/5460-breve-histoire-du-design.pdf

 

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Tote Bag a besoin de vous !

Vous souhaitez nous aider à grandir ? C'est par ici :)